Bright Eyes

Groupe américain d’indie rock fondé autour de 1995 par le songwriter Conor Oberst accompagné par une équipe de musiciens en perpétuel renouvellement. Rappelant parfois Bob Dylan pour ses textes engagés, Oberst a déjà mené Bright Eyes à de nombreuses productions sur le label Saddle Creek Records dont notamment Lifted Or The Story Is In The Soil, Keep Your Ear To The Ground (2002). À la suite d’une série de trois albums sortis en 2005, Bright Eyes a fait une pause en 2006, prévoyant tout de même une prochaine livraison pour la mi-2007.

CRITIQUES


« Oh where have you been, my bright-eyed son ? And what have you seen, my darling young one ? »

par Béatrice le 17 avril 2007


Prenez un Conor Oberst, mettez lui des amis, au Mexique ; et pif paf pouf ; v’la un disque.

par Vyvy le 29 septembre 2008


Extraordinairement ambitieux, cet album sera celui de la consécration pour Bright Eyes et propulsera le jeune songwriter Conor Oberst à la crête du folk alternatif.

par Béatrice le 20 février 2006


But du jeu : n’invoquer ni les Traveling Wilburys, ni Crosby, Still, Nash & Young pour parler de cet album. L’énoncé des règles ne compte pas.

par Béatrice le 29 septembre 2009


Bright Eyes termine sa brillante année 2005 avec un live, carnet de bord de la tournée avec laquelle le groupe l’a entamée, et dont l’idée est venue pour la première fois, paraît-il, après le tout dernier concert de la tournée.

par Béatrice le 3 janvier 2006


Conor Oberst continue d’allonger sa discographie et de faire briller les larmes dans les yeux ; cette fois il a décidé de ressusciter quelques antiquités oubliées.

par Béatrice le 5 décembre 2006


FOCUS


Le musicien amoureux est peut-être le cliché le plus éculé de l’histoire du rock, il n’empêche que le pouvoir du verbe lui fait parfois prendre des visages inattendus.

par Béatrice, Vyvy le 1er novembre 2011


CHRONIQUES


Paris (Le Café de la Danse)
Bright Eyes vient démontrer que, quand Conor Oberst remplace la moitié de sa bière par du Schweppes, il est capable de faire les choses mieux que bien, et de rendre le sourire en enchaînant des chansons pourtant pas toujours très gaies.

par Béatrice le 16 avril 2007



Parse error: syntax error, unexpected ';' in /home/bsideroc/www/ecrire/public/evaluer_page.php(55) : eval()'d code on line 13