Pochettes
Animals

Animals

Pink Floyd

par Arnold le 5 septembre 2005

sorti en 1977 (EMI)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Animals, sorti en 1977, est d’une noirceur inhabituelle pour le Floyd. Roger Waters, du haut de sa mégalomanie grimpante fait une peinture sociale extrêmement sévère. Il divise le monde en trois catégories qu’il assimile à des animaux : des porcs (pour les dirigeants, les économistes), des chiens (les militaires) et des moutons (le peuple)...

Storm Thorgerson avait initialement pensé à représenter la « jungle psychotique de l’enfance » à travers une première maquette représentant un jeune bambin découvrant ses parents en plein coït... Mais le projet du graphiste est rejeté... Roger Waters a une idée en tête...

JPEG - 22.4 ko
Voir le projet rejeté de Storm Thorgerson
Cliquez pour agrandir

Le 3 décembre 1976, des camions investissent un vieux complexe industriel désaffecté de Londres : la Battersea Power Station. Toute une équipe de photographes s’installe alors que des techniciens gonflent un étrange dirigeable en forme de cochon. Une fois prêt, ce dernier est laché au dessus du site maintenu par un cable. Le cochon est censé observer depuis les airs les errances et la décadence de la société... Deux jours durant, les photographes mitrailleront cette scène étrange sous toutes ses coutures.

Mais durant le deuxième jour, le dirigeable s’échappe et s’égarre dans les couloirs aériens menant à l’aéroport de Heathrow. La seule façon de faire redescendre le cochon récalcitrant avant qu’il ne gène le traffic aérien sera de le tirer au canon... Le lendemain les journaux locaux font leurs choux gras avec ce fait divers... Avant même d’être sorti, l’album de Pink Floyd fait déja parler de lui. Le cochon deviendra presque une marque de fabrique pour le groupe qui fera voler des cochons gonflables lors des ses concerts des tournées suivantes.

JPEG - 61.7 ko
Voir la pochette ouverte
Cliquez pour agrandir

Animals deviendra l’une des plus célèbres pochettes du groupe. À tel point que la Battersea Power Station, initialement destinée aux bulldozers, sera classée monument historique et deviendra un lieu de pélerinage incontournable pour les fans du Floyd en escapade à Londres.

JPEG - 372 ko
Cliquez pour agrandir


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom