Sur nos étagères
Christmass

Christmass

Frank Black

par Vyvy le 10 juillet 2007

4

paru en février 2007 (Cookingvinyl)

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Quelle jolie couleur de pochette ! Un violet joliment buriné, à grand coups de orange, un Frank Black finement ciselé sur son devant, l’enveloppe du presque dernier né de Black (année chargée entre celui-ci en février, en décembre dernier une version plus légère (sans DVD) de celui-ci, un best-of en juin, et un nouvel album Blueprint qui voguerait déjà sur le net sans qu’une date plus précise que 2007 soit avancée) donne sacrément envie de découvrir son intérieur. Et je vous le dis, sans comme le dit si bien l’expression consacrée « déflorer le sujet » et « gâcher la »surprise", déjà pas mal entachée par la note plutôt positive accordée à l’objet, cet album est un sacré condensé de bonne musique, une vraie partie de plaisir.

Frank Black, sur tout les fronts depuis la reformation des Pixies en 2004, enregistre à tout va. Cela a donné l’an dernier Fast Man/ Raider Man, bien mais pas top. Non, le fan de Black Francis (le vrai fan, pas celui qui c’est arrêté à la carrière lutine de l’homme, mais qui l’a suivit, volens nolens, sur les routes de la pop et de l’alt-country) attendait mieux, non sans raison, car sachant que Monsieur Frank Black était parfaitement capable (avec de jolies preuves comme Teenager Of The Year, Dog In The Sand ou encore Honeycomb à l’appui) de faire bien mieux.

Alors, que nous livre donc le bonhomme de Noël (un peu à la bourre, il faut noter, même si c’est pour agrémenter la chose d’un DVD) ? Un mix de lives en acoustique de son été 2006, agrémentée de quelques titres studios (ou « titres chambres d’hôtels » vu les conditions d’enregistrement...) comme l’excellent Do What You Want Gyneshwar. Alors que l’homme sort un best-of la même année, on pourrait trouver ça culotté. Mais là ou le Best-of 93-2003 se promet de retracer toute la carrière solo de Black, avec comme ligne directrice son éloignement progressif du son « Pixies », Christmass est un cadeau de Black ; à lui même, ce sont les chansons qu"il a choisi de jouer lors de sa tournée l’année passée (à Chicago, à Bellingham...), et à nous même, tant la setlist comprend et des grands titres de son répertoire et quelques immémorables lutineries (Waves Of Mutilation, Where Is My Mind...).

Frank Black, que l’on va bientôt accueillir en France (à Evreux notamment) en live s’éclate, et pioche ici en majorité dans Honeycomb reprenant une reprise d’Elvis, à savoir Song Of The Shrimp et Frank Black And The Catholics pour un très très bon Six Sixty Six, avec quelques invités tel un très bon Bullet du génial Dog In The Sand ou bien un Raider Man, une des rares chansons « sauvable » de son essai précédent.

Preuve encore que l’homme chérit le live, le DVD attaché (live à Sacramento, 2006) à la chose, dans laquelle on voit un Black, vétu très sobrement, une guitare acoustique dans les mains, défilant des titres de son répertoire (tels Nadine et I Burn Today) seul devant un public convaincu. Ce public d’ailleurs, il lui arrive de jouer avec, comme le montre l’introduction du dernier titre du CD, Song Of The Shrimp, ou l’on entend le Black s’époumoner à son public qu’il n’arrive pas à discerner leurs paroles, et qu’il ne sert donc à rien de lui parler, de lui demander une chanson, car lui ne pige rien...

Au final, peu de nouvelles chansons (mais un merveilleux Do What You Want Gyneshwar) et des vieilles chansons très bien jouées (notons l’excellent Massif Centrale)...tout cela qui me fait envier ceux qui le verrons cet été !



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom



Tracklisting :
 
CD
 
1. (Do What You Want) Gyaneshwar (2:55)
2. Bullet (2:59)
3. I Burn Today (3:20)
4. Wave Of Mutilation (1:59)
5. Living On Soul (2:56)
6. She’s My Way (3:47)
7. Massif Centrale (5:12)
8. Where Is My Mind ? (3:21)
9. Raiderman (2:22)
10. Demon Girl (4:00)
11. Dead Man’s Curve (2:43)
12. Cactus (2:46)
13. Six-Sixty-Six (1:57)
14. Radio Lizards (2:47)
15. Don’t Get Me Wrong (2:59)
16. All Around The World (3:25)
17. Nadine (3:41)
18. Manitoba (3:24)
19. The Water (4:05)
20. Song Of The Shrimp (9:30)
 
Durée totale CD : 71:18
 
DVD
 
1. Brackish Boy
2. I Burn Today
3. Cactus
4. Nadine
5. The Holiday Song
6. Sing For Joy
7. Dead Man’s Curve
8. California Bound
9. Ed Is Dead
10. My Life Is In Storage
11. Two Reelers
12. Whiskey In Your Shoes