Portraits
Elliott Smith, une tragédie américaine

Elliott Smith, une tragédie américaine

par Giom le 10 mars 2009

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

De retour de tournée, Elliott Smith ne s’accorde pas de pause et retourne en studios avec la même équipe de musiciens et de producteurs qui avaient travaillé avec lui sur XO. La différence est que cette fois-ci, Smith n’enregistre pas totalement le disque en Californie mais squatte les mythiques studios d’Abbey Road où il peut retrouver l’énergie de ses idoles pop 60s britanniques. Il en sortira un album justement très influencé par le rock anglais, intitulé Figure 8, qui est dévoilé au monde en 2000. L’album est une nouvelle fois très bien reçu par la critique même s’il marque une évolution dans le style d’Elliott Smith. Il est alors étonnant d’entendre souvent parler de diptyque associant XO et Figure 8 car malgré leur sortie assez rapprochée, les deux disques sont assez différents. Figure 8 se présente comme plus heurté et aigre-doux, la musique fait alors de plus en plus corps avec les textes alors que XO unissait paroles profondes à des mélodies plus lumineuses.

JPEG - 9 ko
La période figure 8

Bien sûr, ce nouvel album est l’occasion d’une nouvelle tournée mondiale qui épuise encore plus Elliott Smith et certains concerts sont parfois chaotiques où le musicien, peut-être sous l’emprise de produits, est victime de trous de mémoire à propos des paroles de certaines chansons ou d’incapacité à jouer de la guitare. Son entourage et ses fans s’inquiètent surtout qu’il semble de plus en plus clair qu’Elliott est maintenant complètement accro à l’héroïne. Il est maintenant barbu et porte les cheveux longs (et sales bien sûr) ce qui étonne tout le monde lors de ses performances lives chaotiques.

 Fin tragique et album posthume

JPEG - 5.8 ko
Le début de la fin

Pourtant l’artiste semble encore capable du meilleur et il commence à partir de la fin de l’année 2001 à retravailler sur un nouvel album. Il semble cette fois-ci bien décidé à fermer la page Dreamworks et cherche un label indépendant quoi pourrait sortir son nouveau disque totalement produit par ses soins, qu’il souhaite double à l’imitation de l’album blanc des Beatles. Le problème est qu’à cause de ses problèmes de drogue, il se fâche avec un peu près tout son entourage dont surtout le musicien et ami Jon Brion où sa manager (depuis Roman Candle) Margaret Mittleman. Il commence à développer aussi une forte paranoïa qui l’amène à penser que les gens de Dreamworks cherchent à le persécuter et à lui voler les enregistrements de son prochain album. Bref les choses ne s’arrange pas, David McConnel (membre du groupe Goldenboy) qui l’aide à accoucher de ses nouvelles compositions confiera à la presse qu’Elliott en arrive à consommer pour 1500 dollars d’héroïne et autres drogues par jour (ce qui est, admettons-le, assez hallucinant). McConnel affirme également que le chanteur n’est pas passé loin à plusieurs reprises de l’overdose fatidique et qu’il parle de suicide assez constamment.

Pourtant, Elliott Smith finit par revenir sur les devants de la scène et son nouveau label Suicide Squeeze Records publie un single de l’artiste en version vinyle limitée, annonçant un album à venir. Le titre, Pretty (Ugly Before) est joué par Elliott depuis la tournée de Figure 8. Un inédit est par contre sur la face B, la magnifique A Distorted Reality Is Now A Necessity To Be Free, qu’on retrouvera sur From A Basement On The Hill et qui reprend la thématique d’une liberté impossible déjà évoquée dans Independence Day sur l’album XO. La fin de l’année 2002 est marquée pour Elliott par un accrochage avec la police californienne qui lui vaudra une nuit passée en prison. Voulant défendre un homme agressé par la police lors d’un concert où se produisait à la fois Beck et le Flaming Lips, Smith est alors pris pour un sans abris par les autorités et est donc arrêté ( !) pour aller faire un petit tour en prison. Décidément, la chance n’est pas de son côté...



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom