Concerts
La Route Du Rock 2005 (15ème édition)

Saint-Malo (Fort-Saint-Père)

La Route Du Rock 2005 (15ème édition)

Les 12, 13 et 14 août 2005

par Arnold le 5 septembre 2005

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail
  Sommaire  

 Dimanche 14 août

Pour mettre fin à la rumeur, et probablement après que 15 personnes leur aient demandé, les bénévoles de la tente « Accueil Public » ont accroché une pancarte : « Johnny is not dead... » ! Ouf, on en aurait bouffé pendant deux semaines...

JPEG - 16.9 ko
Boom Bip © Brrrr

Pour cette dernière journée de festival, nous arrivons alors que Maxïmo Park occupe la scène. Nous avons donc raté Boom Bip. Le set est énergique et bien électrique. De quoi vous donner la pêche, mais rien de bien marquant, si bien que je ne sais plus quoi dire d’autre. Cette dernière journée s’annonce tout de même intéressante : le groupe suivant est assez étrange et réunis 21 musiciens sur scène. The Polyphonic Spree déboule sur scène, tous vêtus d’une toge bleu ciel zébrée d’un éclair rouge : environ 9 chanteurs, 2 ou 3 guitaristes, bassiste, 2 percussionnistes, des cuivres, flûtes et violon... Cette petite troupe prend place, pendant que le gourou monte sur un petit cube de façon a être vu de tout ses musiciens et de la foule... Et nous voilà partis pour un concert délirant, électrisant. Le groupe est chaleureux, et communicatif et le public apprécie... Sur scène comme en fosse, tout le monde jubile, quasiment en transe... L’un des percussionistes complètement déjantés déambule à travers la scène, au milieu de ses compagnons, tambour en bandoulière, grimpe les échafaudage, jette son tambour, redescend et repart de plus belle... Et comme ce qui est bon est toujours trop court, les Polyphonic Spree quittent la scène... Putain quelle claque !! LA révélation, et probablement LE meilleur moment du festival...

JPEG - 31.1 ko
Polyphonic Spree © Volubilis
JPEG - 7.9 ko
Sonic Youth © Volubilis

Mais à peine redescendons-nous sur terre que les Sonic Youth s’apprêtent à monter sur scène. La dernière tête d’affiche du festival commence son set, impeccable. Le groupe est très ouvert et discute avec le public, ce qui n’est pas le cas de tous... Mais le concert devient vite lassant... Le groupe fait du noisy-rock, certes. Mais abuser du larsen sur des solos de cinq minutes sur chaque titre casse vite les oreilles, et devient barbant... Je me retire donc, et vais siroter une bière en attendant la suite.

JPEG - 8.6 ko
Metric © Volubilis

Metric succède aux Sonic Youth, et assure. De nouveau une fille qui fait l’unanimité chez la gente masculine. Mais Emily Haines a déjà plus de personnalité, bouge beaucoup, occupe la scène, et communique beaucoup avec son public. Le groupe nous offre un show excellent. Avant de quitter la scène, la chanteuse harangue la foule en lui demandant de répéter après elle ces quatre mots : « Thank You Sonic Youth ! »... Malheureusement, certains festivaliers durs de la feuille et probablement peu familier à la langue anglaise et son accent ont compri « Fuck You Sonic Youth »...

Pour clore ce festival, il fallait quelque chose d’entraînant, de festif, histoire de ne pas dire au revoir à la Route du Rock, le pas traînant et la larme à l’oeil, mais plutôt de se dire : « A l’année prochaine »...

JPEG - 22.8 ko
Vive La Fête © Volubilis

C’est donc à Vive La Fête que revient cette tâche, qu’ils remplissent à merveille. L’ex-bassiste de dEUS accompagné de sa charmante compagne, lui habillé tel Albator, elle courtement vêtue... Comme son nom l’indique, il s’agit de faire la fête, pas de se prendre la tête. Pas de texte très étudié, pas de musique très élabobrée, mais des paroles à la cons sur des musiques énergiques et dansante... Tout le monde se prend au jeu et bouge son corps (même Alexx, je l’ai vu !), et savoure ces dernières minutes de Route du Rock en pensant déjà à l’édition de l’année prochaine...

Cette 15ème édition du festival s’est donc très bien déroulée, répondant aux attentes des organisateurs au niveau du nombre de spectateurs... Mais cette année, si le festival est une réussite, ce n’est pas forcément grâce aux têtes d’affiches, mais d’avantage à des groupes secondaires qui on créé la surprise tels que les Polyphonic Spree, Yo La Tengo, Metric, ou encore !!! (poc poc poc)... C’est aussi là ce qui fait la force de ce petit festival : tous les ans, la Route du Rock nous offre son lot de révélation à côté des têtes d’affiche. Alors que nous réservent-ils pour l’année prochaine ? Personne ne le sait...

En tout cas, on y sera...

Dessin de Brrrr, Photos aimablement prêtées par Volubilis



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom