2005
Nick Mason à Paris...

Nick Mason à Paris...

Le célèbre batteur de Pink Floyd en dédicace

par Arnold le 14 mars 2005

Le 9 mars 2005, Nick Mason, batteur de Pink Floyd depuis toujours dédicaçait son livre au Virgin Megastore des Champs-Élysées. Il était à l’occasion invité par Thierry Ardisson sur le plateau de Tout Le Monde En Parle (France 2).

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Dédicace au Virgin Megastore

Mercredi 9 mars. 16h. Une petite centaine de pélos pas trop frileux font la queue devant l’entrée du Virgin Megastore des Champs. A l’entrée de ce dernier : 2 affiches. La première vante un évenement obscur avec l’émission de radio d’Arthur. En vis-à-vis, une deuxième annonce ; la dédicace de Nick Mason. La date correspond. Des passants s’interrogent auprès des fans en quête de dédicace pour savoir quelle est la star qui suscite cet intérêt. La réponse ne les avance pas, et les fans se trouvent obligés de préciser : « Nick Mason, le batteur de Pink Floyd [1] ! », avant d’annoncer, désespérés : « on attend Julio Iglesisas » [2]

17 h 45, la foule a triplé. Les vigiles commencent à faire entrer la foule. Les premiers de la file arrivent devant un bureau placé devant un grand panneau reproduisant la couverture du livre. Ce livre intitulé sobrement “Pink Floyd” [3] retrace l’histoire du groupe vue de l’intérieur. La plupart des fans présents dans la foule l’ont déjà acheté. D’autres, plus fauchés [4], ou n’estimant pas l’achat indispensable sont arrivés avec vinyls, cds ou autres livres.

18 h, Nick Mason arrive sur la petite estrade meublée d’un bureau et deux chaises. Les flashs crépitent. Sur le bureau, se trouve une pile de livres (pour ceux qui seraient arrivés les mains dans les poches), un cahier, et des stylos. Les premiers fans montent un à un, annoncent à l’intérprète pour qui est la dédicace, dictent un éventuel petit mot pour l’accompagner. L’assistante écrit le tout sur le cahier et Nick Mason fait sa dédicace avant de poser patiemment avec tout ceux qui souhaitent immortaliser le moment. Les fans ressortent exultants, l’auteur continue la séance courageusement, constatant les centaines de passionnés qui se pressent devant son bureau.

 Tout le Monde En Parle

A l’occasion de son passage à Paris, Thierry Ardisson en profite pour l’inviter sur le plateau de Tout le Monde en Parle. Coincé entre Lara Fabian (la nouvelle Lara Fabian ne hurle plus, paraît-il), Mathilde Seigner (qui est restée à l’époque de l’ORTF), un pseudo philosophe réac révolté par mai 68 (c’était mieux avant qu’il dit), Morandini, ou la Princesse Michael De Kent (au front figé au bottox et à l’étiquette emmerdante), le passage de Nick Mason est attendu avec impatience par vôtre serviteur...

L’heure arrive enfin. Thierry Ardisson l’accueille et en profite pour le remercier d’avoir changé sa vie en 1969, et présente rapidement la carrière de Mason au sein du Floyd, s’arrêtant judicieusement à The Wall. L’inévitable question arrive au cours de l’interview : « y aura-t-il une reformation du Floyd ? ». La réponse, tout aussi inévitable : « on a jamais dit que Pink Floyd était fini. Il n’est pas impossible que l’on refasse quelque chose ensemble »... Bref la même réponse servie par Gilmour depuis des années, de quoi faire mariner les fans...

L’interview finie, Mason quitte le plateau, et n’en pouvant plus vôtre serviteur éteint sa télé...



[1 Il faut tout de même rappeler que Nick Mason est le seul membre du Floyd à avoir été présent depuis sa création ...

[2ndlr : je l’ai vraiment entendu...

[3Le titre original est “Inside Out”

[4le livre est vendu pour la modique somme de 49 euros

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom