Focus
Nuggets, the grandchildren : digging in the new psychedelic era

Nuggets, the grandchildren : digging in the new psychedelic era

par Fino le 17 avril 2007

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Interview de Ryan Cobbs (The Cobbs, bien évidemment)

IR : Pourriez-vous faire un point sur vos carrières respectives ?

R.C. : Paul et moi avons commencé à jouer ensemble quand nous étions adolescents. On avait un groupe à guitares fuzz mené par une voix de fille, qui s’appelait The Trip. Il était composé de Paul, moi-même, et de notre sœur Maria. Maria chantait... On jouait de la guitare bruyamment. Après quelques années Paul et moi avons décidé de faire un essai au chant et voilà où on en est aujourd’hui... On chante toujours. En ce qui concerne les trois autres gars du groupe... Les trois ont joué ensemble dans un groupe qui s’appelait Bombs. Chris (le batteur) joue aussi actuellement dans un groupe qui s’appelle Bottom Of The Hudson (NYC/Philly), et dans son groupe à lui Deaf Tiger. Avant de rejoindre The Cobbs, Ryan et Maxwell jouaient dans un groupe de Phylli qui s’appelle Black Pearl.

IR : Vos influences majeures ?

R.C. : Dylan, Zeppelin, Velvet Underground, blah blah blah... l’habituel.

IR : Un album, une chanson préféré(e) ?

R.C. : Bob Dylan, « The Freewheelin ».

IR : Y a-t-il une période musicale qui vous influence tout particulièrement ?

R.C. : Je suppose que les années 60 sont très présentes dans notre musique... un peu du début des années 70, et une pincée de 2010.

IR : Quels groupes écoutez-vous en ce moment ?

R.C. : Cass McCombs et Ratatat. Dès que j’aurai acheté le nouveau disque des Shins, je suppose que je les écouterai à nouveau.

IR : Êtes-vous proches de certains groupes ?

R.C. : Comme dans « amis avec » ? Je ne suis pas tellement un lanceur de noms. Des gens talentueux.

IR : Avez-vous un groupe à recommander à nos lecteurs ?

R.C. : War On Drugs

IR : Comment le groupe compose-t-il ?

R.C. : Paul et moi écrivons toutes les chansons. Depuis le premier jour, c’est comme ça que le groupe a fonctionné. Paul et moi allons dans notre studio et on fait naître le morceau. Parfois, le groupe a pris part au processus d’enregistrement, mais neuf fois sur dix cette façon-là n’est pas très naturelle. De manière assez étrange, maintenant, je sens que le groupe actuel fera entièrement partie du prochain enregistrement.

IR : Comment se passent vos concerts ?

R.C. : Super bien jusqu’à présent. On espère tourner ce printemps et cet été.

IR : Vous improvisez beaucoup ?

R.C. : Tant qu’il s’agit des arrangements, absolument... pas tant que ça. Mais du moment qu’il s’agit des parties de guitare... à 100%. Ce qui se passe sur le disque ne se produit pas toujours exactement sur scène. Je déteste apprendre mes parties. C’est pas marrant.

IR : Que pensez-vous de l’industrie musicale aujourd’hui ? Vous seriez prêt à signer sur une major par exemple ?

R.C. : Quelle industrie musicale ? Je signerai sur une major si toutes les étoiles sont alignées et que je le sens bien.

IR : Un avis sur la déferlante actuelle de groupes britanniques à succès ?

R.C. : Je ne m’intéresse pas vraiment aux derniers-nés et aux « plus géniaux » du Royaume-Uni.

IR : Avez-vous Dig ! ?

R.C. : Vu... adoré.

IR : Avez-vous l’impression de faire partie d’une sorte de scène influencée par un revival « psychédélique - sixties » ?

R.C. : Est-ce qu’il y a un mouvement maintenant ? On fait juste exactement ce qu’on a fait pendant sept ans ou quelque chose comme ça. Rien n’a changé pour nous. Si ça correspond à une sorte de genre actuel alors avec un peu de chance on y contribue.

IR : Quels sont vos projets pour cette année ? Etes-vous en train de travailler sur de nouveaux morceaux ?

R.C. : Oui... les nouvelles chansons et le nouvel enregistrement sont en chantier. D’abord on doit sortir correctement « The Cobbs Sing The Deathcapades » avant de pouvoir avoir la tête au nouveau disque. Mais OUI... c’est en chantier.

IR : Dernière question : un mot sur Lou Reed ?

R.C. : J’ADORE.



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom