Portraits
Sparklehorse, le dada de Linkous

Sparklehorse, le dada de Linkous

par Giom le 9 mars 2010

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Entre la vie et la mort

Il n’empêche que l’album ne se vend pas par dizaines de milliers d’exemplaires non plus et Sparklehorse reste dans un anonymat relatif, sa musique étant surtout diffusée dans les radios universitaires américaines. Au début de l’année 1996, sort tout de même un EP regroupant les faces B des singles issus de Viva... intitulé Chords I’ve Known, mais cette sortie ne fait pas un bruit fracassant outre-Atlantique. Qu’à cela ne tienne , Linkous accompagné de quelques musiciens part tout de même en tournée pour défendre son album mais doit enchaîner les premières parties pour trouver le plus de dates possible. Linkous et les siens joueront alors avec des groupes à la notoriété et à la musique aussi différente que Garbage, Cracker, Tindersticks, Son Volt ou encore Mazzy Star. Pourtant la pression et le rythme sont intenses pour Linkous qui n’est sûrement pas habitué à cette vie de dingue qu’est celle de musicien on the road, n’ayant jamais réellement longtemps quitté sa Virginie natale. Pour tenir le coup, le leader enchaîne les prises régulières de valium et d’antidépresseurs. À la fin de l’année alors que la tournée s’achève douloureusement et que tous les membres de Sparklehorse sont eux-mêmes achevés physiquement, Linkous est retrouvé étalé par terre à Londres dans sa chambre d’hôtel après un concert. Ce dernier s’est blessé en tombant suite à un malaise (allez, osons le mot d’overdose) dû à une trop forte absorption de son habituel cocktail de choque à base de valium et autres médicaments dont l’abus est à éviter. Hospitalisé d’urgence au St Mary Hospital de Londres, l’artiste se retrouve entre la vie et la mort et est même déclaré par les urgentistes londoniens cliniquement mort pendant... deux minutes. Que s’est-il passé alors ? Seule la légende le sait car en tout cas Linkous s’en sortira miraculeusement mais pas à moindres frais puisqu’il restera hospitalisé plusieurs mois, perdant presque définitivement l’usage de ses deux jambes et supportant à maintes reprises de lourdes opérations chirurgicales. Linkous devra même vivre dans un fauteuil roulant pendant près d’un an après être sorti de l’hôpital londonien. Enfin, le pire est passé très près pour Linkous qui peut retourner se soigner en Virginie et se remettre de ses émotions avec sa femme et ses animaux. On sait d’ailleurs qu’un nouveau chien rejoignit le foyer à cette époque, baptisé Sweet Pea alors que mourrait au même moment, dans les mains de Mark, un de ses caméléons mais rassurez-vous, de causes naturelles. Un vrai documentaire animalier cette story !



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom