Portraits
THE CLASH : Seul contre tous

THE CLASH : Seul contre tous

par Fran le 22 novembre 2005

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

Paul Simonon où la Beauté Sauvage

JPEG - 32 ko
Paul Simonon

Paul est né le 15 décembre 1955. En plus de tenir une librairie, son père peint et a du sérieusement influencer le devenir du petit. Paul voit également ses parents divorcer à l’âge de 8 ans et part vivre avec sa mère et son frère Nick à Brixton. Adolescent, Paul fréquente les skinheads de son quartier avant de partir vivre chez son père à Notting Hill pour cause de délinquance et de vandalisme. En 1974, il intègre l’école des Beaux-Arts de Byam Shaw pour comme il le dit « ne pas travailler à l’usine ». Fin 1975, il accompagne un ami auditionnant pour la batterie des London SS : par curiosité, Mick lui demandera de chanter. D’une culture musicale limitée, Paul se plie à l’exercice en interprétant comme il le pouvait Radio On de Jonathan Richman dont il n’avait jamais entendu parler...on imagine la suite. Coupe de cheveux à la Rotten, attitude intimidante et nonchalante, beau gosse, autant de critères qui ont sans doute motivé la décision de Bernie de rappeler Paul. Mick lui suggère alors d’apprendre à jouer de la basse : les premières leçons sont laborieuses mais le jeune homme fait preuve de dextérité, allant jusqu’à peindre les notes devant les cordes correspondantes [6]. En mai 1976, Mick et Paul emménagent dans le squat de Davis Road fréquenté par toute la scène punk (Glen Matlock, Sid Vicious, Rat Scabies...). C’est ici qu’ils feront leurs armes quand ce n’est pas dans la chambre de Mick à Wilmcote House, les yeux tantôt sur les instruments tantôt sur la Westway. Venus toucher le chômage à l’agence pour l’emploi, le duo fait la rencontre d’un type qui commence à se faire un nom sur la scène pub-rock londonienne : Joe Strummer.

Do It Yourself : Joe Strummer

JPEG - 47.5 ko
Woodie

John Graham Mellor naît le 21 août 1952 à Ankara (Turquie). Fils d’un secrétaire d’administration aux affaires étrangères, le petit John est ballotté aux quatre coins du monde au gré des affectations de son père (Le Caire, Mexico, Bonn) avant d’intégrer la City of London Freemen’s School en 1959 (internat privé pour enfants de l’aristocratie anglaise). Malgré une situation scolaire privilégié, John souffre d’un sentiment d’abandon ne voyant ses parents que très rarement. Même s’il est enfermé, John découvre le rock’n’roll des années 60 par le biais de la radio notamment. Il quitte l’école à 17 ans et arrive à Londres en 1970 où il se fait appeler Woodie (en hommage à Woodie Guthrie). Contrairement à tout ce qu’il a toujours voulu faire croire, Woodie a un bon niveau scolaire et peut intégrer la Central School of Art & Design. En plus d’avoir coupé les ponts avec ses parents -une divergence de valeurs sans doute- il perd son frère aîné qui se suicidera. Plus seul que jamais, Woodie découvre alors les joies de la culture populaire qui lui avaient été défendu auparavant (concerts, BD undergrounds, films indépendants...). En 1972, il partage brièvement un appartement avec des musiciens avant que tout le monde soit foutu à la porte par la police (raison invoqué : « un noir dans la maison »). C’est alors une période d’errements pour Woodie. Il travaille dans une ferme puis fait la manche dans le métro avec son ami Tymon qui lui apprendra à jouer de la guitare : Woodie se distingue déjà en jouant très fort pour capter l’attention des passants. Il part ensuite en France puis en Hollande d’où il est expulsé et réexpédié à Londres.



[1Sa mère lui enverra régulièrement disques et bandes-dessinées

[2Etant donné le grand nombre de groupes qui se sont formés aux Beaux-Arts, Mick pense que c’est le point de départ de toute star du rock. Il sera alors déçu par la réalité.

[3Lié au tube de Queen Now I’m Here.

[4Tony Gordon rejoindra plus tard Chelsea, formera Generation X avec Billy Idol puis Sigue Sigue Sputnick.

[5Deviendra plus tard la chanteuse des Pretenders.

[6Notons que Paul jouera avec cette basse (imitation Fender) jusqu’en 1979 et que Mick devra l’accorder durant les premiers concerts.

[7Les roadies des Clash la baptiseront « jambe électrique ».

[8Quelqu’un qui joue médiocrement : jouailleur.

[9« clash » est un mot à nombreuses significations : choc, fracas, conflit, désaccord, heurter, choquer, résonner, détonner, sonner...

[10En guise de réponse, les Clash écriront la chanson Garageland

[11Le National Front fait alors de plus en plus d’adeptes notamment chez les jeunes.

[12Il rejoindra par la suite John Lydon (alias Johnny Rotten) avec Public Image Ltd.

[13Deux de ces démos (Janie Jones et Career Opportunities) figurent sur le Long Box Clash On Broadway paru en 2000 (Epic/Sony).

[14 Les Clash iront même jusqu’à remplacer les Sex Pistols en tête d’affiche. Les Pistols sont parfois interdits de jouer et semblent plus amuser par la surenchère médiatique

[15De cette expression coutumière de Bernie (prise à Malcolm McLaren) naîtra la chanson Complete Control.

[16Après l’echec avec les Sex Pistols et les Clash, Chris Parry réussira à signer les Jam.

[171977 en face b.

[18Les radios londoniennes n’ont pas su prendre le Punk ce qui aurait pu être bénéfique au mouvement. La radio pirate Capital Radio, très écouté par les jeunes, s’y refusera toujours et inspirera à Joe la virulente Capital Radio.

[19Topper est capable de tout jouer (rock, reggae, jazz...) et est alors le musicien le plus accompli du groupe. Il fera beaucoup pour la ligne musicale future des Clash.

[20The Clash deviendra l’import le plus vendu outre-atlantique avant qu’ Epic ne sorte une nouvelle version en 1979.

[21L’album et le film sont enregistrés dans une période de grande confusion. La tournée est appelée The Clash Sort It Out en réponse au départ de Bernie et à la sortie de l’album.

[22Guy mourra 3 semaines après la sortie de l’album. Les Clash lui rendront hommage avec Midnight To Stevens et leur attribueront l’inspiration pour Combat Rock.

[23« Fifth » : cinquième amendement.

[24Sur ce principe, les Wedding Present entreront dans le Livre des Records avec 12 titres en 12 mois.

[25Après avoir été viré du groupe qu’il avait initié, Mick poursuivra son aventure musicale avec son groupe Big Audio Dynamite.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom