Portraits
Van Der Graaf Generator, le rock autrement

Van Der Graaf Generator, le rock autrement

par Vyvy le 4 novembre 2008

Cette story a été publiée pour la première fois sur ce site en septembre 2006.

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

  Vers une renaissance ?

Oui mais voilà, l’aventure VDGG ne s’arrête pas en 1978. Les différents membres (de la formation classique, Evans Jackson, Banton Hammill) se retrouvent à plusieurs reprises, en 91, 96 et 2003 pour jouer pendant des concerts d’Hammill des titres du groupe. Et suite au concert au Royal Albert Hall courant 2003, ils se mettent à travailler sur de nouveaux morceaux au cours de l’été 2004. En 2005 sort Present, le dernier album de Van Der Graaf Generator. Le son est là, l’âme aussi. Ces chansons auraient tout à fait pu être enregistrées dans les 70s. La jam session enregistrée sur le deuxième disque de l’album montre que ces papys du rock « ultra-prog » n’ont pas perdu leur verve. La BBC, le déclare « album de la semaine » au début du moi de mai ; les critiques sont majoritairement positives. Et comme à leur habitude, les quatre prennent la route durant l’été 2005... Mais en décembre 2005, Peter Hammill annonce que ce n’était qu’un court projet, en aucun cas une refondation du Generator... et chacun partit de son côté.

 Sources :

Livre :

Michka Assayas, Dictionnaire du Rock, Robert Lafont, Bouquins, Paris, 2000, entrée Van der Graaf Generator

livret de The Box, compilation de Van der Graaf Generator, Virgin Records, 2000

Sites Internet :

http://www.vandergraafgenerator.co.uk/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Van_de...

Magazines et webzines :

http://www.bigbangmag.com/dvdgg1.php

Article originellement publié le 5 septembre 2006



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom