Portraits
Sparklehorse, le dada de Linkous

Sparklehorse, le dada de Linkous

par Giom le 9 mars 2010

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Et maintenant ?

Mais depuis ces diverses collaborations, une chose est sûre, il n’y a pas eu grand chose à se mettre sous la dent pour les fans de Sparklehose et de Mark Linkous. Une suite à It’s A Wonderful Life est attendue de pied ferme depuis bientôt cinq ans et on entend ici et là que Linkous ne cesse de composer depuis tout ce temps sans que les fans ne voient rien venir. À la fin de l’année 2005, il a même été question d’un possible titre du futur album : Chrismas Day, mais l’affaire ressemble plus à une mauvaise blague de noël qu’à autre chose. On a même appris récemment par le site officiel de Sparklehorse que Linkous avait « délocalisé » le fameux Static King Studio en Caroline du Nord, chose tout bonnement stupéfiante pour qui connaît son attachement à la Virginie. En tout cas, ce disque reviendra aux bonnes vieilles méthodes des premières productions car Linkous a fait savoir qu’il ne serait accompagné d’aucun producteur additionnel pour sa réalisation. Le tout est qu’il se dépêche car certains s’impatientent...

À oui au fait, la rumeur comme quoi Mark Linkus adorerait le Kung Fu est infondée, c’est les motos sa vraie passion et les animaux bien-sûr ! (C’était important de la préciser.)



Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom