Portraits
THE CLASH : Seul contre tous

THE CLASH : Seul contre tous

par Fran le 22 novembre 2005

Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer l'article Envoyer l'article par mail

 Ne plus y croire : Cut The Crap

En septembre 1985 sort le single This Is England qui atteindra une honorable 24ème place. L’album Cut The Crap voit le jour à la fin de l’année et reçoit des critiques terriblement négatives. Grâce à l’impatience du public, il atteindra la 16ème place mais pour une courte durée. A la même période Joe va trouver Mick, lui fait ses excuses, et lui propose de reformer le Clash avec Topper. Mick accepte les excuses de son vieux frère mais rejette sa proposition ayant déjà enregistré le premier album de B.A.D.

En fait, Cut The Crap est l’œuvre de Bernie qui le remixa à volonté. Quand Joe entendit This Is England, cela n’avait plus rien à voir avec le morceau initial. A la sortie de l’album, Joe est horrifié et dira que c’est « le plus beau tas de merde jamais entendu ». Le single est attribué à Strummer & Co et l’album à Strummer-Rhodes. Bernie s’attribue cependant la production : le surnom de Bernie était Pepe Unidos et afin de suggérer Joe pour légitimer son projet, il signera Josse Unidos. L’intérêt du public a néanmoins grandi et le second single E=MC2 atteindra la 11ème place, égalant ainsi le meilleur score des Clash.

Joe est déconcerté et ne tarde pas à annoncer aux trois nouveaux que c’est fini. Le Clash est mort, Vive le Clash !

 Espoir et Tristesse

Les années 80/90 vont être baignées de rumeurs de reformations mais suivant les principes du Clash, ni Joe ni Mick ne céderont aux propositions qui leurs auraient valu une assise financière confortable pour le restant de leurs jours. Topper réussira péniblement à se sortir de sa toxicomanie, Paul retrouvera ses pinceaux, Mick continuera la musique avec B.A.D et Joe alternera vie d’acteur et de musicien.

Le 15 novembre 2002, les spectateurs de l’Action Town Hall de Londres qui assistent au concert de Joe Strummer & The Mescaleros voient apparaître sur la scène une silhouette familière : Mick Jones retrouvera son frère de gang pour 3 titres du Clash. Ces retrouvailles scéniques auguraient un avenir palpitant mais le destin en a voulu autrement : au soir du 23 décembre 2002, Joe Strummer s’éteint. Agé d’à peine 50 ans, le grand frère que tout le monde rêvait d’avoir, meurt d’une crise cardiaque emportant avec lui des rivières de larmes de gamins -plus ou moins jeunes- à jamais inconsolables. Joe était le moteur de la machine « Clash », libérant toutes les énergies de son corps dans une sorte de transe épileptique, postillonnant ses textes et grattant frénétiquement la même Telecaster bigornée depuis 1976. Plus que le simple chanteur du groupe, il en était la Conscience, sa ligne éthique et politique. Action Joe nous a quitté mais ses refrains-slogans résonnent toujours dans nos têtes et restent terriblement d’actualité. Joe était l’anti-rockstar du Clash qui a toujours voulu briser le fossé entre « idoles » et « fans ». Inconsolable vous dis-je...

Sources :

  • LETTS Don, The Clash : Westway To The World, Sony Music DVD, 2001.
  • GRAY Marcus, The Clash : Combat Rock, Camion Blanc, 1999.
  • YEWDALL Julian Leonard, Joe Strummer with the 101’ers & The Clash, Image Direct, London : 1992.
  • Joe Strummer : Mort d’un Clash, Rock & Folk n° 426, Février 2003.
  • The Clash, Hors-Série Les Inrockuptibles, 2003.
  • Special Punk, Hors-Série Rock & Folk n° 19, Décembre 2003.


[1Sa mère lui enverra régulièrement disques et bandes-dessinées

[2Etant donné le grand nombre de groupes qui se sont formés aux Beaux-Arts, Mick pense que c’est le point de départ de toute star du rock. Il sera alors déçu par la réalité.

[3Lié au tube de Queen Now I’m Here.

[4Tony Gordon rejoindra plus tard Chelsea, formera Generation X avec Billy Idol puis Sigue Sigue Sputnick.

[5Deviendra plus tard la chanteuse des Pretenders.

[6Notons que Paul jouera avec cette basse (imitation Fender) jusqu’en 1979 et que Mick devra l’accorder durant les premiers concerts.

[7Les roadies des Clash la baptiseront « jambe électrique ».

[8Quelqu’un qui joue médiocrement : jouailleur.

[9« clash » est un mot à nombreuses significations : choc, fracas, conflit, désaccord, heurter, choquer, résonner, détonner, sonner...

[10En guise de réponse, les Clash écriront la chanson Garageland

[11Le National Front fait alors de plus en plus d’adeptes notamment chez les jeunes.

[12Il rejoindra par la suite John Lydon (alias Johnny Rotten) avec Public Image Ltd.

[13Deux de ces démos (Janie Jones et Career Opportunities) figurent sur le Long Box Clash On Broadway paru en 2000 (Epic/Sony).

[14 Les Clash iront même jusqu’à remplacer les Sex Pistols en tête d’affiche. Les Pistols sont parfois interdits de jouer et semblent plus amuser par la surenchère médiatique

[15De cette expression coutumière de Bernie (prise à Malcolm McLaren) naîtra la chanson Complete Control.

[16Après l’echec avec les Sex Pistols et les Clash, Chris Parry réussira à signer les Jam.

[171977 en face b.

[18Les radios londoniennes n’ont pas su prendre le Punk ce qui aurait pu être bénéfique au mouvement. La radio pirate Capital Radio, très écouté par les jeunes, s’y refusera toujours et inspirera à Joe la virulente Capital Radio.

[19Topper est capable de tout jouer (rock, reggae, jazz...) et est alors le musicien le plus accompli du groupe. Il fera beaucoup pour la ligne musicale future des Clash.

[20The Clash deviendra l’import le plus vendu outre-atlantique avant qu’ Epic ne sorte une nouvelle version en 1979.

[21L’album et le film sont enregistrés dans une période de grande confusion. La tournée est appelée The Clash Sort It Out en réponse au départ de Bernie et à la sortie de l’album.

[22Guy mourra 3 semaines après la sortie de l’album. Les Clash lui rendront hommage avec Midnight To Stevens et leur attribueront l’inspiration pour Combat Rock.

[23« Fifth » : cinquième amendement.

[24Sur ce principe, les Wedding Present entreront dans le Livre des Records avec 12 titres en 12 mois.

[25Après avoir été viré du groupe qu’il avait initié, Mick poursuivra son aventure musicale avec son groupe Big Audio Dynamite.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom